Si certains parents se demandent pourquoi faire de l’éveil musical, d’autres se disent : c’est quoi l’éveil musical ? En fait, c’est une activité complète pour les jeunes enfants qui a beaucoup évolué ces dernières années. Par exemple, les pédagogies actives de type Dalcroze,  Martenot ou l’Art Musical de Maria Montessori ont fait beaucoup évolué l’éveil musical. Désormais, un atelier d’éveil musical peut prendre en compte les potentiels des petits et tout-petits. Ainsi, le professeur de musique va développer l’écoute active, l’oreille musicale, le mouvement musical, et l’intellect de ces petits musiciens. Maintenant, examinons l’éveil musical sous toutes ces facettes.

Eveiller l’écoute active du jeune enfant

De prime abord, favoriser l’écoute active de son jeune enfant doit commencer dès que possible. De la sorte, n’attendez pas d’inscrire votre bébé à un cours de musique pour développer son écoute. En effet, les très jeunes enfants sont très friands des sons du quotidien. Par exemple, une porte qui grince, un bruissement de feuilles représentent une symphonie de Beethoven pour leurs oreilles. C’est parce que leur ouïe est très développée par rapport à leur vue. Donc plus l’enfant est petit, plus il est sensible aux sons. D’ailleurs, c’est pour cette raison que les ateliers musicaux pour bébés se multiplient. Enfin, en plus des sons du quotidien, le petit est sensible aux nuances musicales et aux changements de tempos.

L’éveil par le chant des comptines et des musiques des “grands”

Pour bien commencer, la voix est un instrument dont tout le monde dispose. De la sorte, nous avons toutes et tous deux cordes vocales qui vibrent. Alors autant les utiliser car elles n’attendent que de chanter ! Généralement, ça commence par les babillages, les onomatopées et, petit à petit, on arrive aux berceuses et aux comptines. Par conséquent, le chant est omniprésent dans un cours d’éveil musical. Tout en jouant sur les silences évidemment. Pour terminer, l’éveil par le chant peut s’inclure dans le quotidien de tout-petits. D’ailleurs, on peut familiariser son petit à la souris verte, mais aussi à la musique classique ! Les bébés adorent la Musique classique et la musique en général.

S’éveiller à tous les instruments de musique

En règle générale, les Instruments de musique d’un cours d’éveil musical se limitent à quelques maracas, triangle ou castagnettes. De cette façon, les instruments plus complexes ne sont pas mis à disposition des jeunes enfants. Heureusement, les moeurs changent et les tout-petits peuvent jouer aussi avec des guitares, des pianos, et même une contrebasse ! Pour conclure, il ne faut pas non plus oublier que l’on peut produire des sons aigus ou graves avec son corps. Qui plus est, on peut lier l’écoute active avec  des devinettes instrumentales.

Un éveil corporel en lien avec les mouvements musicaux

Premièrement, le jeune enfant va bouger spontanément avec la Musique. De cette façon, il faut l’encourager à suivre les mouvements musicaux. A titre d’exemple, le professeur d’éveil musical propose une comptine sur un tempo lent, puis sur un tempo rapide ensuite. Deuxièmement, l’utilisation du métronome est idéale avec des jeux musicaux comme l’imitation du mouvement métronome ! Troisièmement, il est préférable de prendre un métronome mécanique car l’enfant va s’amuser à imiter le balancier. Quatrièmement, la pédagogie Dalcroze qui existe depuis plus de 100 ans, permet un mouvement musical en lien avec une musique. Aussi, elle est étudiée dans certains conservatoires de musique en France.

Une initiation au Solfège d’une façon ludique

Trop souvent mal aimé, le Solfège est pourtant aimé des petits et tout-petits. En fait, des personnages rigolos peuvent représenter les notes, et le tout est joué ! Ainsi, on s’amuse avec les arpèges, les gammes ascendantes et descendantes et les accords ! Egalement, les jeunes enfants adorent travailler les silences. De cette manière, on joue sur les silences qui durent longtemps, comme la pause de 4 temps. Ou sur les silences très courts : la demi-pause. Pour conclure, on créée des ponts musicaux entre le monde des sons et le monde des silences.

Un éveil musical dans une autre langue que la maternelle

Comme nous l’avons vu au début, l’ouïe des tout-petits est beaucoup plus développés que sa vue durant ces premiers mois. C’est donc le moment opportun pour lui faire prendre un bain musical dans une autre langue. D’ailleurs, des études scientifiques ont prouvé que le cerveau des bébés est capable de différencier une langue autre que sa langue maternelle. Pour finir, le jeune enfant va acquérir la musique de cette langue, c’est-à-dire sa prosodie et la bonne accentuation. 

En guise de conclusion, l’éveil musical est une activité très complète pour les enfants. Autant au niveau sensoriel que moteur, cette activité pour enfant permet de les initier aux différentes formes musicales. Egalement, pensez à tester différents cours de musique pour petits afin de connaitre leur contenu pédagogique. Qui plus est, vous pourrez observer le comportement de votre enfant durant l’atelier d’éveil musical. Pour terminer, rappelez-vous qu’éveiller son enfant à la musique peut se faire au quotidien par des routines musicales par exemple.

Qui a créé cette Méthode d'Eveil Musical et de Piano Enfant ? C'est un papa pianiste et polyglotte qui a déposé ses valises musicales à Paris. Grâce à ses 2 enfants, il a découvert le potentiel musical insoupçonné des petits et tout-petits, véritables explorateurs des mondes sonore, sensoriel et musicaux.